05/06/2004

L'ISF n'a pas respecté ses accords pour les 24 Heures Motos

Révoltant !  Une fois de plus, des partis pris ou des incompétences (allez savoir???) au niveau de l'Intercommunale du Circuit de Spa-Francorchamps anéantissent les espoirs du monde motocycliste de voir se dérouler les traditionnelles 24 Heures de Liège à Francorchamps.
Les faits sont là et me paraissent inexcusables:  pas de travaux d'aménagements pour les motos et donc pas d'homologation, alors que les accords de principe avaient été donnés.  A l'ISF (comme dans la politique), faut pas compter sur des "paroles".  C'est triste, alors que dans le monde des sports-moteurs, on s'arrange toujours lorsque l'on donne sa parole, car "parole non tenue" conduit toujours à se faire exclure par les autres pour des raisons évidentes de mauvaise conduite.

Alors voilà, je pense que certaines personnes responsables de cette situation devraient réfléchir sur les conséquences qu'elles ont produites.  Et s'il le faut qu'elles démissionnent afin que l'on mettent des personnes de paroles et d'actions au niveau des pouvoirs de décisions. 
En sports moteurs, on n'aime pas les menteurs ni les tricheurs !
 Je me permets de reprendre le communiqué de presse des organisateurs des 24 Heures de Liège.  Cela vous permettra de comprendre leur raison de ne pas être contents.  Si l'ISF veut réagir, mon blog leur est également ouvert (mais je pense pas qu'ils me communiqueront quoi que de soit, car si vous saviez ce qu'ils pensent de mon action et les facilités qu'ils m'accordent...).

 

Communiqué des organisateurs des 24 Heures de Liège (5 juin 2004)

 

L'a.s.b.l. AUTO MOTO CLUB RAC JUNIOR LIEGE et MOTO REVUE, organisateurs des 24 HEURES DE LIEGE, constatent que :

 

1.  suite à la reconnaissance officielle par la F.I.M. début novembre 2003 du "MASTER OF ENDURANCE" 2004, dont les 24 HEURES DE LIEGE constituent la manche belge, les circuits sur lesquels se déroulent les trois épreuves constitutives du "MASTER OF ENDURANCE" 2004 doivent être homologués par la F.I.M.

 

2.  dès le 19 novembre 2003, lors d'une première réunion avec le Président de l'Intercommunale pour la gestion du circuit de Spa-Francorchamps (I.S.F.), ils l'informaient que pour permettre l'organisation de la 33ème édition des 24 HEURES DE LIEGE du 1er au 4 juillet 2004 sur le circuit de Spa-Francorchamps, il était impératif que celui-ci soit homologué par la F.I.M. pour le Championnat du Monde d'Endurance. Ils insistaient donc pour que l'I.S.F. sollicite sans délai une inspection du circuit par la F.I.M.

 

3.  suite à la demande formulée par le circuit, une première inspection du circuit s'est déroulée le 10 janvier 2004, au cours de laquelle ont été formulés différents aménagements indispensables pour garantir la sécurité des coureurs.

 

4.  le 11 février 2004 était remis, lors d'une première réunion tripartite regroupant les organisateurs des 24 HEURES DE LIEGE, l'I.S.F. et la société de promotion du circuit, un dossier d'homologation reprenant en détail toutes les mesures demandées par la F.I.M. pour obtenir l'homologation.

 

5.  à l'issue de la deuxième réunion tenue le 18 février, le Président de l'Intercommunale du Circuit de Spa-Francorchamps formula des propositions d'aménagement du circuit, qu'il était d'accord de réaliser pour autant qu'elles rencontrent l'aval de la F.I.M. Ces propositions, traduites en plan par le M.E.T. (Ministère de l'Equipement et des Transports), étaient soumises le 24 février à l'Inspecteur de la F.I.M. qui marquait son accord sur celles-ci.

 

 

6.  le 22 mars, une nouvelle inspection de la F.I.M. avait lieu qui confirmait l'approbation des plans du tracé alternatif nécessaire pour obtenir l'homologation du circuit, fixait le planning d'exécution des travaux et les visites d'inspection intermédiaires, ainsi que la date d'homologation du circuit au 27 juin 2004.

 

7.  dès après le 22 mars, les responsables de l'I.S.F. n'ont pas agi de manière volontariste pour faire en sorte que les travaux puissent être exécutés dans les délais et que le circuit soit en condition pour recevoir l'homologation indispensable de la F.I.M.

 

8.  après de très nombreux courriers qui rappelaient, aux responsables de l'I.S.F., la nécessité de confirmer rapidement leur volonté d'effectuer les travaux nécessaires à l'homologation du circuit par la F.I.M., une ultime lettre leur était adressée en date du 28 mai dernier, leur précisant une dernière fois que si le circuit de Spa-Francorchamps n'était pas homologué par la F.I.M., ils étaient dans l'impossibilité d'organiser les 24 HEURES DE LIEGE 2004, manche belge du "MASTER OF ENDURANCE", sur le circuit de Spa-Francorchamps.

 

9.  ce 2 juin 2004, ils ont enfin été informés par l'I.S.F. que celle-ci ne réaliserait pas les travaux prévus et donc ne mettrait pas le circuit de Spa-Francorchamps en condition pour qu'il puisse être homologué par la F.I.M. le 27 juin prochain.

 

En conséquence, l'A.M.C. RAC JUNIOR LIEGE a.s.b.l. et MOTO REVUE se voient placés dans l'impossibilité d'organiser la 33ème édition des 24 HEURES DE LIEGE, manche belge du "MASTER OF ENDURANCE" 2004, sur le circuit de Spa-Francorchamps les 1, 2, 3 et 4 juillet prochains.

 

Les organisateurs des 24 HEURES DE LIEGE regrettent d'autant plus cette situation, vu le délai qui nous sépare des dates prévues pour la manifestation, tant par rapport à toutes les équipes qui se sont déjà investies énormément, aussi bien humainement que financièrement pour préparer les 24 HEURES DE LIEGE 2004, que vis-à-vis de tous les collaborateurs bénévoles, sans l'indispensable participation desquels une telle manifestation ne peut être mise sur pied.
(fin du communiqué)

(photo: L'ISF satisfaite de son choix?? Les motos se font virer de Francorchamps!)


08:57 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

24 heures moto Moi je suis simplement écoeuré, voire déprimé. C'est un événement que j'attends toute l'année.J' y suis très attaché.Allez savoir pourquoi.
L'an derneir je n'ai pas pu y aller. Qu'en sera-t-il pour l'année prochaine?
En tout cas je ne félicite pas l'ISF qui semble mépriser le petit monde motard. C'est sur qu'en nombre de spectateurs on est moins nombreux que pour la F1!Tout ça est bien lamentable.Je n'ai pas de mots pour exprimer l'ampleur de ma déception.

Écrit par : tontongaby | 12/06/2004

Les commentaires sont fermés.