17/08/2004

Le monde associatif viré de Francorchamps

Que se passe-t-il à Francorchamps ?????  Le monde associatif qui avait depuis toujours pour coutume d'assurer des services auxiliaires (contrôles, parkings, accès tribunes, ...) dans les courses  comme les GP F1 vient de savoir que les organisateurs se passeraient bien de leurs services.  Et la société commerciale de l'ISF sous la présidence d'Yves Bacquelaine de soutenir ce boulversement régional et de balancer les anciens "serviteurs".  Incompréhensible !
 
En causes: les accusations de manque de motivation (???) des associations bénévoles et un laxisme dans les contrôles (???) avec des poussées de favoritisme des contrôleurs envers leurs connaissances.  Bref, faudrait croire que le public de Francorchamps ne serait composé que de spectateurs issus des passe-droits !  Même en y mettant toutes les populations de Malmedy et de Stavelot, cela ne ferait guère plus de 20.000 personnes sur un circuit qui peut en accueillir 150.000 !  Non, faut pas prendre les associations pour des voleurs !
 
Exit donc les bénévoles !  Place aux sociétés privées qui vous donnent souvent l'impression de se retrouver encadré et surveillé par des milices privées!  Pas très sympa tout cela d'autant plus que c'est la première fois que les mouvements associatifs sont ainsi dénigrés !
A croire que la société Defourny n'ait été qu'un écran de la part de l'intercommunale pour virer ces bénévoles.  Vous savez que dans ces cas-là, l'idée germe depuis longtemps dans la tête des organisateurs et que le déclic doit bien se produire un jour et avec un "exécuteur".   A moins de 15 jours du GP de Belgique, on peut dire que c'est réussi ! 
C'est très difficile à comprendre d'autant que Monsieur Defourny est un habitué de Francorchamps.  Mais entre la piste, les affaires, et le bénévolat, les chemins s'éloignent de plus en plus.
 
Le prétexte commercial est à la mode et les raisons sous-jacentes sont à mon avis les suivantes: une entreprise privée (organisation) ne perd pas son temps à jouer au CPAS des associations locales en besoin de rentrées financières. 
 
Je pense que cela était prévisible (comme encore beaucoup d'autres choses) du fait que le pouvoir politique de l'ISF (PS) et SURTOUT de sa branche commerciale et d'exploitation (tendance MR) n'ont pas défendu les intérêts locaux.  Il suffisait d'inclure une clause contraignante (il y en sûr assez d'autres qui ont été définies) pour tous les organisateurs d'épreuves à Francorchamps de privilégier prioritairement les associations locales dans la fournitures des services qu'elles exécutaient jusqu'à présent. Ce qui à première vue n'a pas été le cas. 
 
Serait-il faux de dire que l'on prend les populations locales pour des imbéciles et de la nécessité de les virer sur base d'incompétences et d'incapacités dans leurs missions qu'elles assurent sans problème depuis des décennies???
D'autant plus que le Grand Prix F1 de Belgique s'est assuré du soutien de ces associations au niveau de la lutte et des actions de soutien en faveur du retour des F1 à Francorchamps. 
Il n'y a plus aucun respect et courtoisie.  Les organisateurs ont profité d'un large soutien citoyen en faveur du retour du GP de Belgique F1 à Francorchamps pour finalement se débarasser du service des dizaines d'associations (asbl le plus souvent) qui avaient coutume de venir rendre quelques services en échange de petites rentrées financières pour leur club.
Cela me parait déloyal ! 
 
Faudrait pas s'étonner de certains retours de flammes, car c'est en quelque sorte une déclaration de guerre des organisateurs envers les locaux qui sont sur leurs terres et qui ne comprennent pas ce retournement de situations.
Les associations trouveront-elles un soutien au niveau des Communes de Stavelot et Malmedy ou du monde politique reconnaissant ses lacunes dans la finalité du dossier Francorchamps??
 
Si rien ne changeait avec un retour à la normale, imaginez un seul instant que les associations en viennent à manifester pacifiquement sur les axes d'accès ou à bloquer les accès routiers au circuit durant les heures cruciales...  Tel serait "prix" qui croyait prendre !
Alors Monsieur Defourny, un peu de clairvoyance et de bon sens afin de ramener la sérénité au sein des populations locales concernées!  Continuez à faire CONFIANCE aux associations locales des bénévoles !
 
Salutations sportives,
Captain Paddock

14:16 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

vi! Entierement d'accord avec toi captain,mais pour ce qui serait de bloquer les accès,"ils" s'en foutent éperdument,vu que les "cochons de payants" ont deja payé leurs entrées...

Écrit par : corvette fan | 20/08/2004

re captain-paddock je voudrais te voir en vrai pour voir si ta vraiment des couilles au cul et me dire tous se que tu pence des prix du circuit MES DEVANT TEMOIN AVEC CAMERA SES MIEUX ( par contre le connart qui a faite se site idem je voudrais le VOIR

Écrit par : ayrton01 | 13/09/2004

Les commentaires sont fermés.