13/09/2004

Rapidité des commissaires et des secours

Lors de ces 1000 Km de Spa, les services d'intervention, les commissaires de piste et la direction de course sont une fois de plus à mettre à l'honneur à Francorchamps.  Ils sont efficaces et rapides.  En témoigne cette vidéo prise lors de la sortie de piste de Patrick Pearce au volant de sa Dallara Judd n° 6. (mon but n'étant pas de rechercher le sensationalisme, je peux vous certifier que j'ai coupé ma caméra lors de l'intervention médicale). Je reviendrai plus en détails sur le côté technique de l'accident.
Une fois la piste nettoyée, la course se relance à une cadence infernale.  Observez bien les dépassements de deux voitures (la verte et noire-Nasamax 13, et la Zytek bleue 3).  C'est du très beau spectacle !
La vidéo n'est plus en ligne.

11:28 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

joli ! Belle ta vidéo Captain ! Les 2 autres sorties se situaient chez moi,au "speaker corner" comme il est convenu de l'appeler ! D'abord la Pescarolo Judd de Soheil Ayari,qui terminait une approche un peu optimiste en tete a queue et percutait violement les pneus en marche arrière,puis la Nasamax de romain Dumas,qui s'encastrait 20m plus bas que la Pesca,accélerateur bloqué ! Les 2 français s'en sortent indemnes,et si Ayari pestait (a juste titre,hélas...)sur lui même,on ne peut pas dire que le comportement du sieur Dumas soit empreint de tact envers les gens qui sont la pour s'occuper de son cas et de son état de santé... Afin d'éviter les détails,je dirais que ce "monsieur" est un grossier personnage,point.

A part cela,on a assisté aussi a l'accrochage entre la Lister de Justin Keen et la porsche de "noss" Vanina qui a hérité d'une pénalité a mon sens injustifiée... La Lister a fait une manoeuvre assez...hard,et Vanina ne l'avait pas vue... Tres belle épreuve en tout cas,les 1000kms ont retrouvés leur lustre d'antan... !

Écrit par : Corvette fan | 13/09/2004

Les réactions tendues sont souvent inattendues ! C'est parfois étonnant de voir comment réagissent certains pilotes qui partent dans les pneus ou les rails. Certains déraillent complètement comme tu as pu le vivre, d'autres sont plus posés dans leurs réactions.
Disons qu'il s'agit là d'un symptôme psychologique où selon le caractère, la personne se décharge de son échec (personnel ou mécanique) sur son entourage immédiat (ici, les commissaires de piste; et parfois contre sa propre voiture). C'est un petit complexe (que l'on retrouve dans tous les sports comme le tennis, le football,...) où souvent par orgueil, ils pensent ne pas perdre la face en agissant d'une manière déplacée.
Mais le résultat est tout le contraire car ils se font passer pour des grossiers, voir personnages colériques. Il faut mettre cela sur le coup de l'émotion.
Mais rassurez-vous, les commissaires restent toutefois les anges gardiens de la piste et de tous les pilotes, car quand l'accident est grave, les pilotes sont bien contents d'avoir leur assistance. Tous les pilotes n'ont rien de plus que les autres personnes, et certains cachent parfois leurs larmes derrière leur visière !

Écrit par : Captain Paddock | 13/09/2004

Les commentaires sont fermés.