12/10/2004

De l'AMDEC en 2CV ?

Certaines personnes pensent que le monde de la 2CV Racing ne change pas et que rien ne bougerait au niveau technique.  Oui et non à la fois !  Faut-il s'adapter ou adapter sa monture aux nouvelles technologies?  Faut-il rester intégralement "basic"???  Les questions sont intéressantes à se poser. 

Je ne vais pas trop m'avancer dans des domaines inconnus, mais rester dans des pratiques qui me sont proches.  S'il y a une catégorie où la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité) a de beaux jours devant soi, c'est bien les courses de deuches.  Au niveau de l'AMDEC et des sports moteurs, je définirais deux critères importants à mettre en avant: la vitesse et la technologie.  Il est évident qu'une défaillance à 300 km/h est beaucoup plus "risquée" qu'à 170 km/h. 
D'un autre côté, et si je me réfère à la "deuche", il faut bien se rendre à l'évidence qu'il s'agit d'une voiture qui n'est plus produite.  Les pièces proviennent le plus souvent du marché de l'occasion, voire même de la "brocante" puisque ce terme a été utilisé lors des 24 Heures. Dès lors, les voitures sont équipées de pièces qui ont déjà vécu une très longue carrière sur nos routes.  Je ne  parle pas des amortisseurs ou des disques, mais par exemple de pièces comme les bras ou le chassis.
Ce qui veut dire qu'on se trouve en pleine situation AMDEC, car une voiture peut se retrouver avec un bras de suspension âgé de 20 ans et soumis à des contraintes de charges 2 à 3 fois supérieures à la normale (mais au seuil de rupture non-linéaire, fatigue du métal).  On remplace une pièce usagée par une autre usagée mais apparemment en meilleur état de conservation, alors que dans d'autres catégories on remplace  par du neuf.
Voilà  pourquoi l'AMDEC est intéressante à développer, et que beaucoup de teams font une forme d'AMDEC sans s'en rendre compte, mais cela d'une manière très rudimentaire.  
(photo: bris de bras arrière 2CV, roue arrachée en pleine course, des traces de corrosion sont présentes à l'intérieur de l'axe.  Un incident difficile à déceler et donc impossible à prévoir en terme de délai précis).

10:21 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.